littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

Michel Baglin

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Catalogue
Edito
liens

 

 

photo : David Becus

Poète (Prix Max-Pol Fouchet en 1988), romancier, nouvelliste, essayiste, auteur d'une vingtaine d'ouvrages depuis 1974, Michel Baglin a plusieurs fois abordé le thème des trains dans son oeuvre, en particulier dans Entre les lignes, paru à la Table Ronde en 2002
C'est un fervent défenseur d'une poésie du réel, du concret, à l'opposé de la conception traditionnelle de la poésie comme fuite, comme évasion. Il s'en explique dans ses essais Poésie et pesanteur (1984) et La perte du réel (1998), où il affirme que le poème est le moyen le plus juste d'appréhender le monde, de dire le réel. Pour preuve, aussi, son recueil L'obscur vertige des vivants (ed. Le Dé Bleu, 1994) qui se propose de parler en poésie de physique, d'astronomie ou de chimie. Au-delà de la poésie, c'est le rapport de la langue aux choses, au monde, qui constitue le fondement de son oeuvre. Son dernier livre, les Chants du regard (Privat, 2006) est une méditation poétique autour d'un choix de photographies de Jean Dieuzaide
Michel Baglin est aussi journaliste à la Dépêche du Midi. Dans la Lettre de Canfranc, poésie et journalisme font un séduisant autant que surprenant attelage.   
f

dans son numéro 140 de décembre 2008, la revue Décharge consacre un important dossier à Michel Baglin, coordonné et conçu par Georges Cathalo et rassemblant les plumes de Werner Lambersy, François Huglo, Marie-Claire Bancquart, Martine Caplanne, Max Alhau et Alain Kewes ; entretien et textes inédits en prime

Décharge, 20 rue du pâtis 89130 Toucy (disponible en librairie, via ed. L'idée bleue)

 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 07 août 2007