littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

Chemins d'encre

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

Comment, dans quelles circonstances, nous vient le goût de lire ? Et la ferveur d’écrire ? L’un et l’autre engagent dans une même aventure, celle de ces chemins d’encre que Michel Baglin nous invite à emprunter, à travers courts récits et pages de carnets.
De l’enfance enflammée par les nouvelles d’Hemingway, à l’âge mûr où le poids des mots compte double, il nourrit sa flânerie de souvenirs, d’anecdotes et de réflexions sur la façon dont la littérature nous permet de « nous gagner l’ici-bas ». Car cet amoureux des trains qui percent les horizons, et des sentiers qui vous font descendre dans le paysage, en convient : c’est la même insatisfaction – ou le même manque – qui l’aura fait marcher et qui l’aura fait écrire.
On prend la plume, dit-il, comme on lit : pour le plaisir mais aussi, souvent, parce que cela vous est nécessaire pour vivre. Au bout des contes et des mots, en bout de ligne, ce qu’on cherche, c’est le monde. Et les livres, justement – ces bouquins lus, aimés, écrits, rêvés, projetés, jamais finis, jamais oubliés – ils aident à le comprendre, le monde. Et à mieux l’habiter.

Michel Baglin est poète, nouvelliste et romancier. Prix Max-Pol Fouchet en 1988 pour Les mains nues (l’Age d’Homme), il est l’auteur d’une dizaine de recueils de poésie, dont L’alcool des vents, paru en 2004, au cherche midi, réédition Rhubarbe, de trois romans, d’essais et de recueils de nouvelles.

 

ISBN 9782374750088 - 14,00 € - 202 pages

 

 

 

Ils en ont dit :

Auxerre Magazine (avril 2010) (page 14)

Jacmo, Décharge 144 (hiver 2009)

Kiosq (décembre 2009)

Spered Gouez n°17 (Marie-Josée Christien)

Odile d'Harnois sur le site Lecture au coeur (17 juin 2016)
 

*

 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 21 juillet 2009