littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

La Rose ensanglantée

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

 

EAN 9782916597218, 125 p. 10 €

La Rose ensanglantée, de Cyrille de Sainte-Maréville

La guerre fait rage dans le royaume d’Hidegaard. Sa fille, Logrid, attend avec angoisse le retour de son preux chevalier égaré dans la bataille.
Leur amour résistera-t-il aux épreuves du temps ?
« Prenez cette rose, elle sera auprès de vous comme un baiser sur vos lèvres. Gardez-vous de vous en départir, car elle est le symbole de notre amour
et le reflet de mon âme. Avant que le dernier pétale ne soit tombé, je vous fais ici la promesse que nous serons à nouveau réunis…»

Dans un univers hostile, entre donjons et drakkars, trahisons et couardises, une princesse veut garder l’espoir contre toutes les évidences.
Une merveilleuse histoire du temps des chevaliers…

 

bande-annonce

et ci-dessous : Les coulisses de la Rose, le making of !

 

 

Une expérience extraordinaire (pour ne pas dire unique) : un livre co-édité par une classe de Troisième

L'idée d'associer une classe de 3ème du lycée Vauban à Auxerre à l'édition d'un roman de Cyrille de Sainte-Maréville a jailli tout naturellement en juin 2008, dès lors que la publication de "La Rose ensanglantée", roman de chevallerie pour jeune public qui m'avait été adressé quelques mois plus tôt, était acquise et que j'y voyais la possibilité de croiser deux de mes occupations habituellement hermétiquement cloisonnées : l'édition et mon métier de documentaliste dans ce même lycée. Si l'intérêt pédagogique de l'entreprise paraît évident, ce n'est pas ici le lieu pour le développer (voir le site du lycée pour plus de précisions). Mais l'éditeur y voyait au moins un avantage stratégique : éditer pour la jeunesse n'est pas un pari si facile, et Rhubarbe ne s'y était jamais risqué. Pour une première, il me semblait opportun de m'entourer des sensibilités spécifiques du lectorat cible du roman et de "tester" en quelque sorte sa validité. Mieux que moi, sans doute, les élèves pouvaient en découvrir les failles narratives, les ruptures de rythme, l'écueil éventuel du vocabulaire ou de la syntaxe. On ajoutera pour finir, que permettre au public, au sens large, de prendre la mesure de l'économie du livre, des métiers qui le font exister et dont ils souhaiteraient eux-mêmes pouvoir vivre, est un investissement "citoyen" pas inutile à l'heure des téléchargements sauvages et du tout-gratuit de l'internet.

Le projet s'est structuré avec la collaboration d'une partie de l'équipe pédagogique : M. Benoit, professeur de français ; M. Dury, professeur de comptabilité ; M. Pellegrini, professeur d'arts plastiques.

Concrètement, il s'agit :

- de lire le manuscrit et de valider sa publication : cela s'est fait dès septembre 2008

- de rencontrer l'auteur, de rédiger et de signer le contrat d'édition : fait en octobre 2008

 

- de relire et de corriger le manuscrit de "la Rose ensanglantée" à travers des échanges réguliers avec l'auteur : de novembre 2008 à janvier 2009

 

- de s'informer sur l'état de l'édition jeunesse : tendances, modes, tant en matière de récit qu'en terme de maquette : couverture, texte de 4e de couverture, typograhie... Pour cela nous avons rencontré Annie Boyer, bibliothécaire spécialisée en littérature pour adolescents à la Bibliothèque Jacques Lacarrière d'Auxerre, en novembre 2008.

 

- de concevoir et de réaliser les illustrations de couverture, cul-de-lampes et lettrines de l'ouvrage. Pour s'initier à l'art de l'enluminure, les élèves ont suivi une matinée de formation aux Archives départementales de l'Yonne le 23 janvier, séance au cours de laquelle ils ont pu observer des parchemins puis manipuler plumes et calames

 

- de rechercher des imprimeurs et d'établir des demandes de devis. A cet effet, nous avons visité le vendredi 30 janvier 2009 l'imprimerie Dicolor à Ahuy, près de Dijon, et obtenu de nombreuses et précieuses explications sur l'intérêt et les limites de l'impression numérique : tirage, format, possibilités de personnalisation, rendu des couleurs, délais de fabrication...

 

- de mieux appréhender l'état actuel du livre, de la librairie et de l'édition en région. Pour cela, nous avons rencontré Marion Clamens, directrice du Centre Régional du Livre de Bourgogne.

 

- de concevoir et de rédiger un dossier de presse afin de promouvoir le roman auprès des libraires et critiques de la presse généraliste et spécialisée. Une rencontre avec le Rédacteur en chef du supplément dominical "Yonne Mag" de l'Yonne républicaine, quotidien régional, en février a ainsi clos le parcours de la chaîne du livre.

La présentation officielle de la rose ensanglantée, a eu lieu au lycée Vauban le mercredi 20 mai 2009 en présence de l'auteur, des élèves, de leurs parents, du personnel du lycée et des partenaires de l'opération. Place désormais au parcours ordinaire d'un livre né de façon extraordinaire. Car c'était bien cela, l'enjeu.

 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 5 septembre, 2009

chat gratuitchat gratuit sans inscriptionchat webcam gratuitchat webcama href="http://www.chatflirty.com/" title="rencontre" >rencontrerencontre gratuitchattchatstreaming filmstreaming megavideostreaming serie