littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

Poème d'Hiroshima

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

 

épuisé


Poème d'Hiroshima par Michel HOST, encres originales de Danièle Blanchelande

Ils en ont dit

Encres vagabondes (Brigitte Aubonnet)

Décharge 126, juin 2005

En 1962, Michel Host a vingt ans quand on lui apprend l'explosion nucléaire sur la ville d'Hiroshima. Il réagit aussitôt en écrivant ce texte. Il peut aujourd'hui alors qu'on va célébrer sous peu les soixante années de l'événement catastrophique du 6 août 1945 se relire avec toute la maturité acquise au cours d'une oeuvre forte d'une vingtaine de livres, dont le Prix Goncourt en 86, et juger son ouvrage avec l'expérience de l'écrivain qu'il est devenu. Maïs il a gardé intact ce premier jet, en ce sens où son indignation est furieusement brutale et brute, sans concession aucune, sans fioriture de style qu'il aurait pu adjoindre, avec des maladresses éventuelles qu'il aurait pu lisser. Bien au contraire cette fidélité à l'original en fait tout le prix ; son jeune esprit livre fougue et révolte authentiques. Pour le reste, la plaquette est découpée en chants, dialogue, témoignages, avec déjà une conception solide de la composition. Quelle force peut bien avoir un poème en face d'un tel cataclysme ? Je ne citerai que deux vers : « La flamme de la rosace obscène l'épingla » & « une violente gueulée nous ensoufre les yeux ».  La poésie seule peut prendre la mesure de l'immonde. (Jacques Morin )

Auxerre Magazine, juin 2005

Hiroshima, mon horreur

Les mots brûlent, irradient, suintent, collent à la peau. Ils s'entremêlent, se chevauchent, se bousculent. Véritables miroirs des émotions, du ressenti et de l'horreur.

C'est en 1962, vers ses 20 ans, alors qu'il apprend comment la ville d'Hiroshima a été littéralement foudroyée, que Michel Host, écrit d'un seul trait ce « Poème d'Hiroshima ».

La toute jeune maison d'éditions Rhubarbe - souhaitant faire la part belle aux « textes sauvages, inclassables » - a eu l'excellente idée d'éditer ce texte de l'écrivain détenteur du Prix Goncourt 1986.

Ce poème, écrit à fleur de mots et illustré par des encres de Danièle Blanchelande, est complété d'une postface engagée de l'auteur sur la légitimité de la guerre ou sur l'existence d'une morale de guerre. (Aurélie Lambert, )

 

Michel Host reçoit le Prix de la Paix 2005 devant le Monument aux Morts pacifiste de Gy-l'Evèque pour le Poème d'Hiroshima.

Danièle Blanchelande est associée au prix, que lui remet Denis Martin, président du Mouvement pour la Paix  séance de dédicace à la salle des fêtes du village

Prix

titre ISBN
Poème d'Hiroshima 2-9523675-2-3

 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 26 août 2008