littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

Le grand labeur

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

 

Le grand labeur, Jean-Pierre Cannet (nouvelles)

Chez Cannet, les aveugles voient pour sauver les vivants de ce monde, on « radote avec ses vieux seins », on est baptisé par le bleu du ciel, les enfants se sauvent de l’enfer des hommes « dans l’intime du bœuf et bien après sa mort ». Et quand la chaleur se fait arachnéenne, « Dieu a soif », tout simplement. L’auteur, s’il saisit l’homme au cœur de ses tourments, nous le montre défiant à mains nues ce qui peut-être l’écrase, jamais ne l’avilit. (Anne-Marie Le Goff, extrait de la préface)

prix Boccace 2014

Note de synthèse du comité de sélection : Un recueil poétique qui garde ses promesses de belle écriture soignée, ciselée, incisive, dans des mondes oniriques  aux personnages attachants.
Les nouvelles sont très originales par le style empli de poésie, d’images. L’ensemble est certes noir mais ce recueil ne nous laisse pas indifférent. L’écriture est de grande qualité ; les nouvelles sont pleines d’émotions et bouleversantes.

ils en ont dit :

Bourgogne Magazine (jan 2014)

L'Yonne magazine (19 jan 14)

Le Journal du Centre (Jean-Noël Leblanc) 14 mars 2014

Un recueil passionnant, entre l'ombre et la lumière :

Entre l’ombre et la lumière, les nouvelles courtes s’enchaînent : prenez le temps d’une pause pour découvrir ces histoires intenses, pour goûter cette langue parfaite.

Dans ce Grand labeur, la folie est à la manœuvre, le déséquilibre gouverne le monde et les tempéraments. Tout paraît pourtant normal : le ciel est peuplé d’obus, l’aveugle voit le danger pour l’enfant, le soleil vous assèche le cerveau, l’obscurité mentale finit par vous engloutir.

Les récits poétiques, les intrigues organiques de Jean-Pierre Cannet font de ce recueil un pur chef d’œuvre.

Revue Les Années (Roger Wallet)

Harfang

Encres vagabondes

 

 
 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 27 novembre 2013