littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

Le secret de Dona Glorinha

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

 

190 p, illustrations de l'auteur

9782916597164 ; 13 euros

Le secret de Dona Glorinha, Jean-Claude Delagneau

Comment dire l'absence ? Quels mots, quelles images peuvent dire cela qui n'a pas de nom, la disparition d'un fils au large du Venezuela et l'attente d'un père ? Chaque récit est une piste que l'on suit, une ficelle que l'on tire, un rêve qui devient cauchemar, une hypothèse que l'on formule en sachant que rien, jamais, ne viendra l'étayer ni l'infirmer.

 

Alternant rêves, fictions et mémoire de sa propre enquête, en Colombie, au Nicaragua puis au Brésil, l'auteur nous dessine en creux le portrait de l'absent mais aussi celui d'un père condamné au doute. Une langue simple, directe, pudique, sans volonté de faire "littéraire", parfois à la limite du procès-verbal, donne à ce livre sa force émotionnelle tout en posant une fois encore la question fondamentale de toute écriture non documentaire : comment dire l'indicible ?

 

ils en ont dit :

"Il y a des livres qui vous prennent littéralement aux tripes. Des livres que vous ouvrez et que vous ne lâchez plus tellement ils vous bouleversent, vous saisissent et vous emmènent très loin, quelque part où vous n’aviez même pas envisagé d’aller.
Le livre de Jean-Claude Delagneau fait partie incontestablement de ceux-là. Entre rêves, fictions, illustrations et mémoire de ce qu’il a vécu, l’auteur écrit sur ce fils perdu en mer, avec deux de ses amis, il y a 17 ans au large du Nicaragua. Il nous entraîne dans sa quête, dans ses espoirs d’alors, ces cauchemars d’après, ces pistes jamais abouties et cet amour immense. Celui d’un homme, d’un père pour son enfant jamais retrouvé.
Dans une écriture ciselée, sobre, belle, évidemment jamais larmoyante, Jean-Claude Delagneau nous offre à lire cet amour et ses souffrances comme il a toujours su le faire dans sa vie d’homme et d’artiste. Avec une immense générosité."

A.L. Auxerre Magazine (octobre 2008)

 

 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 07 septembre 2008