littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

Bourgogne-Vézelay

 

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

Ils en ont dit :

L'Yonne républicaine du 30 septembre 2013 (interview et portrait de Jean-Pol Stercq)

L'Yonne Magazine du 19 octobre

9782916597645, 120 pages, 20x20, 27 €

Voici le tout premier ouvrage entièrement consacré aux vins de Vézelay. Si ce vignoble n’est pas le plus connu de Bourgogne, son origine est pourtant très ancienne, puisque les premières traces de culture de la vigne dans le pagus Avalensis remontent à l’époque gallo-romaine ainsi que le rappelle Christian Limousin dans son texte d’accompagnement des photographies de Jean-Pol Stercq. Comme bien d’autres, il a vécu une longue éclipse, consécutive à la crise du phylloxera au dix-neuvième siècle, avant de renaître dans le dernier quart du vingtième sous l’impulsion d’une poignée de passionnés. L’appellation Bourgogne Vézelay, obtenue en 1997, est venue saluer ce pari un peu fou. Elle permet d’ajouter un chapitre à une histoire déjà longue et ce chapitre est en train de s’écrire.

Car si l’on connaît mal ce vignoble, c’est aussi que l’aura, la notoriété spirituelle, littéraire et artistique de la Colline éternelle est telle qu’on peut être tenté d’oublier que des gens vivent et travaillent tous les jours au pied de la basilique et dans les villages environnants. Ce sont ces hommes et ces femmes qui sont les sujets de ces photographies superbes. Jean-Pol Stercq, portraitiste réputé (auteur notamment de la célèbre photo d’Hergé qui a servi de modèle à Andy Warhol pour son tableau du créateur de Tintin), les a accompagnés toute une année durant, du lever au coucher du soleil, à flancs de coteaux ou au fond de leurs caves, et il a su saisir ce grain de passion, amoureuse et attentive, qui anime et éclaire chacun de leurs gestes.

A les découvrir, on se convainc sans peine que l’esprit du lieu, cette ferveur qui dépasse et sublime, agit aussi bien sur et dans la terre que les mains levées au ciel ou couchées sur une page d’écriture. D’ailleurs la basilique, comme une figure tutélaire, n’est jamais bien loin, on la distingue au fond du paysage, on la devine dans les brumes matinales, acceptant bien volontiers de n’être, pour une fois, pas l’objet essentiel des attentions. Juste retour des choses si l’on songe que les vignes du vézelien ont d’abord servi aux moines de l’abbaye à accueillir et réconforter les pèlerins qui confluaient de toute l’Europe.

Avec ses 120 pages, comportant plus de 130 photographies couleurs, ce très bel ouvrage publié avec le soutien du Conseil général de l’Yonne et de la Région Bourgogne vient magnifiquement compléter la riche bibliographie des vins de Bourgogne.

 

 

 

 

 

Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 26 mai 2013