littérature sauvage, textes inclassables et autres curiosités

la nouvelle de A à Z

Accueil
Remonter
Actualité
Revue de presse
Nos auteurs
Edito
liens

153 pages, mars 2008, EAN : 9782916597096 - 12 €

lire une interview de René Godenne par Jocelyne Barbas autour de la nouvelle et de cet ouvrage en particulier

Ni histoire encore moins théorie littéraire, il s’agit plutôt, à partir d’une sorte de « Dictionnaire amoureux de la nouvelle », de s’en aller à la découverte de quelques-uns des mille et un visages de la nouvelle française et francophone des origines à nos jours. Car s’il est un lieu commun de la dire mal aimée, c’est qu’elle est surtout mal connue et cet ouvrage, truffé d’anecdotes historiques ou personnelles, de noms, de titres, d’extraits curieux ou exemplaires choisis avec gourmandise par l’un des meilleurs connaisseurs du genre, permet d’y remédier, au pas sans pesanteur de la flânerie vagabonde. L’auteur évite en particulier les vains débats concernant la terminologie ou la confrontation avec les autres genres narratifs, tant on a du mal à s’accorder sur le moindre élément, débats qui surtout éloignent de ce qui devrait être l’essentiel : faire aimer, faire lire la nouvelle.

ils en ont dit :

Le Français l'université 04-2009 (JEAN GUITTEAU LIBOS, Université des Antilles et de la Guyane)

La revue générale n°11-12/2009 107 (Christian Libens)

La nouvelle de A à Z se place sous le signe de l’humour, souvent grinçant, en même temps que d’une érudition tolérante, qui a le mérite d’éviter tout jugement à l’emporte-pièce. René Godenne rappelle plaisamment le surnom qui lui fut donné dans les années 1990 d’Abbé Pierre de la nouvelle. Il a décidé de garder cette appellation (in)contrôlée parce que  mieux qu’un long discours, elle dit tout sur l’état éditorial calamiteux qui est, a toujours été, celui de la nouvelle. 
Cet impénitent lecteur de nouvelles, depuis plus de quatre décennies, a des aficionados, dont je suis fier d’être. Cela dit, René Godenne a l’avantage d’être Belge, ce qui le rend moins hermétique à Novelita, la muse de la forme courte. Et dans ce petit volume si dense, il rend hommage à tous les « sous-genres », où les nouvellistes ont fait flèche de tout bois : fantastique, science-fiction, noir, policier, érotisme, par exemple. Il reproche aux éditeurs de ne rien faire pour soutenir commerciale men la nouvelle et de ne pas songer un instant à former le goût du public (une mission éditoriale que les cherzéditeurs « considèrent comme du pipi de chat puisqu’elle ne se monnaye pas !).
Combien de grands éditeurs, demande-t-il, si l’on excepte Gallimard, à l’occasion Julliard, Fayard et l’Age d’Homme, à Lausanne, font-ils confiance aux nouvellistes ? La réponse ? Aucun. Les médias ne sont pas dédouanés pour autant, les enseignants et les lecteurs non plus, évidemment. Les journaux ne jouent plus leur rôle de diffuseurs de textes courts, pas davantage que les revues littéraires. Pour avoir le droit de publier un recueil de récits, il faut d’abord montrer patte blanche dans le roman, quitte à délayer tel un gâte-sauce. L’argument ne vient pas d’hier, et Godenne de citer J-K. Huysmans qui écrit en 1900 à Jules Destrée : « Vous me demandez si un éditeur prendrait un recueil de nouvelles! Aucun Les nouvelles sont comme des volumes de vers pour eux; ils n en veulent à aucun prix, vu que ça ne se vend pas. »CQFD

Lecteurs ou non de nouvelles, ne manquez pas ce petit livre Il réserve bien des surprises et met du baume au cœur des nouvellistes et des amoureux de la forme courte.

D. WaIther, Le Magazine des livres, juillet-août 2008


Le plus court chemin

Infatigable apologiste de la nouvelle, le Belge René Godenne nous offre une brève promenade alphabétique au cœur du genre, devenu, regrette-t-il, « plus un objet d'étude qu'un objet de lecture ». La Nouvelle de A à Z se décline en compagnie de Balzac, d'un Bêtisier, du Cinéma, des Éditeurs... Le rangement est un peu aléatoire, mais le bonhomme sait de quoi il parle. Il agrémente son manuel de citations, extraites de recueils. On retiendra celle-ci : « II ne s'intéressait pas à sa vie. J'imagine qu'il ne la voyait pas » (Henri Thomas in Sainte-Jeunesse). 

Le Matricule des anges, avril 2008

Une nouvelle n’est pas un roman comme les autres… Pour preuve, René Godenne, qui lui a déjà consacré nombre d’anthologies, d’ouvrages et de bibliographies critiques, propose aujourd’hui ce dictionnaire qui se compulse avec plaisir, que l’on soit, comme son auteur, grand « liseur de nouvelles », ou bien moins féru du genre, ou même petit amateur. Car ce «tour du monde » sous forme de glossaire, émaillé de citations, de références, d’anecdotes et de tentatives de définitions, devrait passionner tout lecteur un tant soit peu intéressé par la fiction, qu’elle soit brève ou longue.

Blandine Longre, lire la suite sur Sitartmag

René Godenne a écrit un ouvrage plaisant à destination de tous les "amoureux de la nouvelle". Repoussant la polémique sur les définitions et les théories, revendiquant haut et fort la plus grande subjectivité entre quelques moments d'humeur et autres moments d'humour, il se fait toujours le pourfendeur des clichés sur la nouvelle...  R. Godenne essaime, au fil des pages, des références rares, des citations érudites ou insolites que l'amateur de nouvelles aura plaisir à glaner... De grand liseur de nouvelles, l'auteur sait ici se faire grand passeur. (Harfang, Joel Glaziou)

Peu de lecteurs de nouvelles, peu d’éditeurs, de critiques littéraires ou de libraires osent s’aventurer à promouvoir la nouvelle qui ne se vend pas. C’est sans compter René Godenne et son essai passionnant sur la nouvelle française et francophone ! Il s’adresse aux amoureux du genre et tente de convaincre les frileux à l’aimer et la lire. Sous la forme d’un abécédaire, cet impénitent liseur de nouvelles, vous offre son petit dictionnaire vagabond et amoureux de la nouvelle qui n’est autre qu’une promenade alphabétique à travers le temps, du XVe siècle aux années 2000...

lire l'article complet sur L'ivre de lecture (Pascale arguedas)

Pour qui s’intéresse de près ou de loin au récit court, la parution d’un nouveau livre de René Godenne, grand spécialiste de la nouvelle, est toujours, en soi, un événement. (...)

lire l'article complet sur : leLitteraire.com (Eric Vauthier)

TITRE ISBN Prix
La Nouvelle de A à Z 9782916597096 12,00 €
 
Copyright © 2005 Editions Rhubarbe
Dernière modification : 26 août 2008